International Medieval Combat Federation  (IMCF)

Pologne, 2015

De retour en Pologne, mais à la forteresse des chevaliers teutoniques cette fois-ci.  Située à Malbork, elle est le plus grand château de brique au monde!
Arrière de gauche à droite : Étienne Paquette, David Bergeron, Benoit Léger, Andrew Sproule (capitaine); Milieu de gauche à droite : Yan Vézina, Amélie Couture (soutient), Bénédicte Robitaille,  Yan Cadorette; Devant  de gauche à droite : Nicolas Larochelle Émond (soutient), Marie-France Bonsaint (soutient).

 

Encore une fois, plusieurs défis ont dû être surmontés par l’équipe.  Le principal étant qu’un peu plus d’un mois avant la compétition, l’équipe s’est vue privée de deux combattants, à cause d’imprévus. C’est donc une équipe réduite qui part pour la Pologne. Malgré tout, elle est demeurée confiante, puisque plusieurs vétérans en faisaient partie et qu’une première duelliste féminine participait aux championnats du monde.

Il est important de mentionner qu’en 2015, quelques changements sont apportés au niveau des règlements de l’« International Medieval Combat Federation (IMCF) ». Une des principales modifications étant qu’une seule équipe par nation est désormais permise, afin de rehausser le niveau de la compétition.

Les premiers adversaires de l’Ost du Québec étaient la France et le Danemark, deux nations vétérannes, ainsi que le Pays de Galles et la Nouvelle-Zélande, qui participaient pour la première fois.  Les deux meilleures équipes devaient passer en quart de finale. Malgré un nombre réduit de combattants, l’équipe c’est bien démarquée.

  • Nouvelle-Zélande: victoire en deux rondes;
  • Pays de Galles: victoire en deux rondes;
  • France: victoire en trois rondes difficiles;
  • Danemark: défaite en deux rondes.

L’Ost s’est rendu en quart de finale, mais a malheureusement été défait en deux rondes par la Pologne, l’équipe championne du tournoi.

Du côté des duellistes masculins, Étienne Paquette est défait en quart de finale à l’épée longue contre l’Autrichien. Ce fut un combat très serré, mais à la cinquième ronde, Étienne glissa ce qui a permis à son adversaire de placer trois touches qui ont été fatidiques pour l’issue du combat.

La duelliste féminine, Bénédicte Robitaille, a participé à deux duels. À l’épée longue, malgré quelques combats difficiles, Bénédicte est devenue championne mondiale et a remporté la médaille d’or.  À l’épée et bouclier, elle a remporté la médaille d’argent en finale contre l’Allemagne.

 

Pour voir les vidéos des combats :